Festival international du malouf et de la musique arabe traditionnelle de Testour

Publié le par Le Malouf ou l'Andalousie retrouvée

Le Malouf, cette musique méditerranéenne et andalouse qui a acquis ses lettres de noblesse au temps de l’apogée de la Grenade et également sous l’empire ottoman, garde encore son aura en Tunisie malgré la désaffection dont elle fait l’objet de la part de certains mélomanes.

En effet, et pour permettre à ce genre musical de se pérenniser sur la scène musicale tunisienne et maghrébine, tout un festival lui a été dédiée depuis pas moins de quatre décennies.

BEJA, 6 juil 2010 (TAP) - Le festival international du malouf et de la musique arabe traditionnelle de Testour se déroulera cette année du 12 au 25 juillet 2010, au théâtre de plein air de cette ville. Des spectacles tunisiens, arabes et internationaux seront au rendez-vous.

Le bal s'ouvrira avec un concert de l'artiste Zied Gharsa. Le 16 juillet se produira la troupe de l'artiste libyen disparu Hassen Aribi du Malouf et des compositions arabes. Suivront des troupes folkloriques et d'arts populaires venant d'Egypte et de Serbie. De Tunisie, Les chanteuses Mounira Hamdi et Alya Belaid se produiront les 17 et 21 juillet. Le festival prendra fin avec l'ensemble Ranim, sous la houlette du professeur Mohamed Abdelkader, avec la participation de la chanteuse Rihab Sghaier (25 juillet).

La soirée de clôture verra le couronnement des troupes qui prendront part à la compétition spéciale du festival prévue les 13, 18, 19 et 20 juillet. Les troupes concernées sont la troupe El Ons de Sousse, l'ensemble El Hkimi du Kef, la troupe du Malouf et de la musique arabe de la maison de la culture Ibn Zeidoune de Testour, la troupe de l'association de la jeunesse musicale arabe de Monastir, le club Khemais Ternane, la troupe des cheikhs du Malouf de Bizerte et la troupe l'institut régional de musique de Sfax.

Publié dans Malouf

Commenter cet article