Mario Scolas et Hassen Gargouri - soutien au projets humanitaires pour Haïti

Publié le par Le Malouf ou l'Andalousie retrouvée

20450 1348234225485 1220199169 31019431 1599254 n
16435 1305590962371 1308437527 884677 1856927 n
Hassen Gargouri, Mario Scolas et les amis du  Blog Malouf - Andalousie Retrouvée
 se sentent très concernés par la catastrophe survenue à Haïti. Nous sommes très attristé pour toute la population du pays qui vit ses souffrances mais aussi pour tous les voyageurs qui s’y trouvaient. Vous trouverez ci–dessous la liste des Organisations Internationales qui collaborent avec les autorités locales afin d’apporter une aide d’urgence à la population sur place. 

Le tremblement de terre d’Haïti de 2010 est un tremblement de terre crustal d’une magnitude de 7,0 survenu le 12 janvier 2010 à 16 heures 53 minutes, heure locale. Son épicentre est situé approximativement à 25 km de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s’étalant entre 5,0 et 5,9 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi.

Un second tremblement de terre 3,4 d’une magnitude de 6,1 est survenu le 20 janvier 2010 à 6 heures 3 minutes, heure locale. Son hypocentre est situé approximativement à 59 km à l’ouest de Port-au-Prince, et à moins de 10 kilomètres sous la surface.

Le premier tremblement de terre a causé de nombreuses victimes, morts et blessés. Le 15 janvier au soir, le ministre haïtien Paul Antoine Bien-Aimé déclare : « Nous estimons qu’il y aura entre 100 000 et 200 000 morts en tout, même si nous ne connaîtrons jamais le chiffre exact », tandis que le lieutenant Général Ken Keen, commandant des forces américaines sur les lieux, estime le nombre de morts à environ 200 000. Selon des sources officielles transmises le 23 janvier, plus de 111 000 morts ont été recensés à la date du 22 janvier. 132 rescapés ont été extraits des décombres au 23 janvier par les équipes de secouristes venues du monde entier. Les structures et l’organisation de l’État haïtien ont souffert de l’incident ; au bout de trois jours, l’état d’urgence a été déclaré sur l’ensemble du pays pour un mois. Nous n'attendons que des initiatives et une mobilisation extrême et à tous les niveaux de pouvoir !


There's no better way than the joyful (yet a bit sad) music of Haiti to suggest the path that leads to reconstruction after the terrible events that happened yesterday in Port-Au-Prince. For those who won't go there to help, there's only a few options left, one of them being to give money to recognized NGOs that will use it in the best manner. This is why, at MASALA, we suggest that you donate to your local Red Cross organization and we also send our thoughts and fraternity to the people of 'La Perle des Antilles' by sharing some of their music with you.
 
http://www.frontenac-ameriques.org/IMG/png/drapeau_haiti.png
Merci 
Mario Scolas et Hassen Gargouri

Vous pouvez apporter votre aide et votre soutien  à l'association de votre choix

Commenter cet article